15 mars 2011

La photo du mois

Chaque mois, les blogueurs qui participent à La Photo du Mois publient une photo en fonction d'un thème. Toutes les photos sont publiées sur les blogues respectifs des participants, le 15 de chaque mois, à midi, heure de Paris.
Ce mois-ci, le thème retenu est : Sur les murs.
Quand j'ai vu le thême choisi, j'ai tout de suite pensé à cette maison de Kaysersberg tagée depuis plusieurs siècles:


La voici en entier quand elle est fleurie et verdoyante:


(La deuxième photo ayant été prise avec mon téléphone n'est pas d'une grande qualité)
Toutes les façades des cathédrales étaient peintes. Le retable d'Issenheim, joyau du musée des Unterlinden de Colmar est en fait la bible racontée en images pour les manants ne sachant ni lire ni écrire. Il était installé dans l'église et on tournait les panneaux au fur et à mesure de l'année liturgique.
J'imagine que cette peinture sur les murs était de la même inspiration.

Et si vous voulez aller voir ce que le thème de ce mois ci à inspiré chez les autres, c'est par là:
Alice, Anne, blogoth67, Caro, Caro[line], Caroline, Céliano, Céline, Céline in Paris, Chouchou, Clara, Claude, Cynthia, Damien, Danièle, Doremi, Doréus, Dorydee, Ennairam, Fabienne, François, Frankonork, Genki, Gilsoub, Godnat, Gouli,Grignette, Guillaume, Jo Ann, L'azimutée, Mandy, Marie, Marion, 4 petits suisses dans un bol de riz, Nathalie, Nolwenn, Olivier, Sébastien, Shandara, Sophie, Stéphane, Tambour Major, Tania, Thib, Véronique, Virginie, Viviane, D&G et 100driiine.
Vous désirez participer à La Photo du Mois ?
Rien de plus simple : contactez Olivier.

12 mars 2011

Japon

Je pensais ce pays posé et conscient des risques qu'il courait et était à même de résoudre ses problèmes quant à la technologie nucléaire. Je m'apercois qu'il n'en est rien et j'ai peur pour les gens habitant à côté des centrales incriminées. La radioactivité est sournoise et cachée. Je m'occupe des sources radioactives du site où je travaille. Elles ont une très faible activité et même si l'administration m'ennuye (je suis poli) par des réglementations totalement débiles, leur activité est très très loin de ce que peux émettre une centrale nucléaire. J'espère que les techniciens de la centrale incriminée au Japon arriveront à maitriser leurs problèmes, mais j'ai tout de même peur.

10 mars 2011

Panem et circenses.

S’il y a bien une chose qui m’horripile, c’est le foot. Quand je suis chez moi, j’écoute beaucoup la radio. Je ne connais pas exactement quelle est la durée accordée au foot sur les radios généralistes mais elle doit être phénoménale. Comme tout bon prof de sport de mon époque, les heures de sport en terminale étaient consacrées pour moitié au cross et pour l’autre au foot. Une fois par trimestre il nous faisait sauter en hauteur pour nous donner une note. Pendant que le prof nous envoyait courir, il lisait son journal dans sa voiture et après il nous donnait un ballon. J’ai toujours été nul en sport et encore plus en foot. On me mettait arrière et au bout d’un quart d’heure, je sortais du terrain car j’en avais marre. A voir tous ces petits cons de joueurs de 1ère division bourrés de frics roulant en grosse bagnole de sport ou en gros 4X4 allant aux putes de luxe, mineures de surcroît cela me dégoute encore plus. Quand on voit ce qui s’est passé en Afrique du Sud, j’aurais viré toute cette racaille, mais le malheur est que la fédération est encore plus pourrie. J’ai nettement plus d’admiration pour les autres sports particulièrement pour les athlètes qui malgré leur salaire de misère font des exploits. J’admire particulièrement les perchistes. Je trouve ce sport magnifique et en plus il fait de beaux bébés. N’est-ce pas…





5 mars 2011

Copain

J'ai un collègue de boulot avec qui je m'entends à merveille. Moi qui suis plutôt timide et réservé, je reste distant avec toutes les personnes que je côtoie, je garde le vouvoiement par exemple, alors que lui-même si il est toujours poli a vite fait de les tutoyer et être direct avec eux. Il est très apprécié de tout le monde dans l'usine (moi aussi), car il fait toujours son travail à merveille en essayant de contenter tout le monde. Je crois que c'est devenu un vrai "ami" et je crois que des vrais "amis", je les compte sur les doigts de la main. Et comme il est en train de retaper un appartement qu'il loue, il m'a demandé de l'aider. Aujourd'hui j'ai passé quatre heures à trimballer des gravats dans des seaux au milieu de la poussière et cela m'a fait le plus grand bien tant au niveau physique qu'au niveau psychique. Je n'ai pas beaucoup vu le soleil magnifique et le ciel bleu qui régnait par chez moi mais ce sera pour demain. Même si j'ai quelques courbatures, je suis content de ma journée et c'est l'essentiel.

3 mars 2011

Spleen

On a tous des hauts et des bas dans la vie. En ce moment, je crois que je touche le fond.

Au boulot c’est le calme plat. Comme je travaille au bureau d’études de mon entreprise et qu’il y a très peu d’études à faire car il n’y a pas d’investissements pour le moment, je m’ennuie tout seul dans un bureau de 72 M2 qui en des temps plus propices était occupé par 4 personnes. Je passe mon temps à faire des bricoles pas intéressantes pour le travail et à lire les blogs sur Internet quand le logiciel de flicage me permet leur accès. Je zone sur les Tumblr de photos de mecs plus ou moins dévêtus. Je bois des litres d’eau pour tuer le temps. Je prépare les messages que je vais publier sur mon blog.
A la maison, même si j’arrive à avoir le courage de cuisiner, de faire un peu de lessive et de ménage, je me traîne. Mon balcon est dans un état déplorable. Je devrais l’aménager pour pouvoir y ranger tout mon matériel de jardinage et celui-ci traîne en vrac sur les carrelages. J’avais pour projet de faire refaire ma salle de bains au printemps et je n’ai encore rien relancé des devis que j’avais eu à l’automne. J’ai en vrac de la lessive pas repassée. J’ai des tonnes de paperasse à trier. Quand je prends un jour de RTT en prévoyant plein de choses à faire, si j’en fais le dixième c’est bien le maximum. Je passe des heures entières à zoner sur Internet au lieu de me bouger le cul et de faire un peu de sport. Le soir, je m’endors devant la télé et à 5 heures du matin, je suis réveillé. J’ai dix bouquins que j’ai commencé à lire et j’ai à peine le courage de feuilleter des magazines couverts de photos de beaux mecs en maillot de bain.
La grosse maison familiale est en train de se délabrer à une vitesse « Grand V » car elle n’est plus habitée. La toiture est bonne à refaire. Suite à une émission télé, on vient de découvrir qu’une partie de la cave était attaquée par la mérule et qu’il faudra faire un traitement lourd. Mes parents qui ne jetaient absolument rien nous ont laissé un bric-à-brac pas possible et même si nous avons déjà beaucoup vidé, il en reste encore pas mal. Quand on s’y rend, ce n’est pas par convivialité puisqu’on passe son temps à bosser comme des malades pour entretenir les 22 ares de terrain qu’il y a autour. On se pose la question de la vendre, mais certaines de mes sœurs sont réticentes et le marché de l’immobilier n’est pas florissant dans le village où elle se trouve. J’ai pour ma part dans cette maison un atelier avec une machine à bois et plein d’outils et je me demande ce que je vais pouvoir en faire. Je me pose la question de tout liquider ou d’acheter ou de louer un hangar par chez moi.
J’espère que je vais aller mieux. Il faut que je me bouge. J’ai plein de pistes dans la tête mais je ne les exploite pas. Et comme je suis un peu poète (Merci au vieux marianiste qui m’a inculqué quelques poésies pendant mon lycée) je vous livre Baudelaire :


Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle
Sur l'esprit gémissant en proie aux longs ennuis,
Et que de l'horizon embrassant tout le cercle
Il nous verse un jour noir plus triste que les nuits;


Quand la terre est changée en un cachot humide,
Où l'Espérance, comme une chauve-souris,
S'en va battant les murs de son aile timide
Et se cognant la tête à des plafonds pourris;


Quand la pluie étalant ses immenses traînées
D'une vaste prison imite les barreaux,
Et qu'un peuple muet d'infâmes araignées
Vient tendre ses filets au fond de nos cerveaux,


Des cloches tout à coup sautent avec furie
Et lancent vers le ciel un affreux hurlement,
Ainsi que des esprits errants et sans patrie
Qui se mettent à geindre opiniâtrement.


- Et de longs corbillards, sans tambours ni musique,
Défilent lentement dans mon âme; l'Espoir,
Vaincu, pleure, et l'Angoisse atroce, despotique,
Sur mon crâne incliné plante son drapeau noir.

Et j'avais plein de photos accompagnant ce poème que je vous épargne.

2 mars 2011

Printemps?

Comme je n'ai pas trop le moral en ce moment, j'ai été content de voir le ciel de cette journée. Dans mon petit village alsacien en partant travailler cet après midi, j'ai pris cette photo:


Vivement le printemps.

27 févr. 2011

Petit plaisir

Comme souvent le samedi après midi, je vais me balader en ville histoire de compléter mon appartement avec des objets totalement inutiles mais si indispensables. J’aime aussi mâter la gente masculine qui fréquente mes magasins préférés. Et en le voyant, j’ai pensé à lui et à lui (Attention, c'est du lourd que je poste), car je suis sûr qu’il les aurait battu à plat de couture quant à la taille. Il errait dans la FNAC ne sachant pas trop quoi chercher. Cheveux noirs, yeux noirs, barbe de 3 jours, vêtements de très bon goût en clair, une beauté en miniature.

26 févr. 2011

Politique et entreprise

Je travaille sur le site « historique » d’une entreprise plus que centenaire qui fait désormais partie d’un groupe anglais. Comme cela se faisait à la fin du 19eme siècle tout autour de l’usine de production, des cités pour les ouvriers et les employés avaient été construites et les cadres dirigeants habitaient de grosses maisons bourgeoises avec grandes fenêtres, plafonds hauts et parquets en bois ciré. Quand j’ai commencé à y travailler, elle possédait même un domaine viticole assez important. Au cours des années les cités ouvrières ont été vendues ou rasées, les maisons de maître ont été modifiées pour abriter les services annexes à la production (technique, informatique, laboratoire etc. ) et le domaine viticole a été vendu. L’intérieur d’une partie du bâtiment des services techniques a été en partie refait au début des années 1990 quand celui-ci y a emménagé, et depuis, plus rien à part quelques rafistolages de premier secours. Il s’est lentement dégradé. L’ancien central téléphonique inoccupé s’écroule depuis ce temps et offre une magnifique vue de ruine, les fenêtres laissent passer les courants d’air, on patauge sur les moquettes quand il pleut car les drainages sont bouchés. Le grenier est rempli de seaux pour récupérer l’eau des nombreuses fuites de la toiture, le crépi des murs intérieurs tombe à cause de l’humidité, celui de l’extérieur s’effrite et le rouge initial est devenu rose pâle, les gouttières sont percées ou bouchées. Une des secrétaires a même eu une fuite d’eau sur son clavier de PC. Encore heureux qu’on a un chauffage et une clim assez efficaces.
Et puis là : réorganisation complète suite au rachat par la maison mère anglaise d’un groupe français travaillant dans le même secteur. Du coup le PDG d’une des deux divisions issues de la fusion de notre groupe avec celui racheté va débarquer dans notre fameux bâtiment dont de nombreux bureaux étaient vides suite à la baisse des effectifs. Du coup, branlebas de combat. On change les fenêtres, on change les sols, on repeint partout, on met de nouvelles appliques aux murs, on va refaire la toiture, on va raser la verrue, on refait un bâtiment à neuf.
Pendant 20 ans, malgré les nombreuses questions posées par les délégués du personnel sur l’état de ce bâtiment, rien n’a été fait. Et tout d’un coup, il y a tout l’argent que l’on veut. Que vous soyez puissants ou misérables…
On vient d’apprendre aujourd’hui que notre premier ministre, non content de prendre des vacances tous frais payés chez son ami Moubarak, rentrait chez lui dans la Sarthe à 250 kilomètres de Paris en avion Falcon présidentiel pour un coût estimé à 27000€ du voyage.

Finalement le monde politique et le monde de l’industrie ne sont pas si loin l’un de l’autre quant à la dépense de leurs deniers.

25 févr. 2011

Facebook

En allant faire un tour ce matin sur Facebook pour voir comment s'était passé la soirée de Pierre, le petit jeune de ma blogosphère, j'ai été étonné des publicités ciblées en fonction de ses activités sur ce réseau soit disant social.
Il y avait ces trois pubs. 
Un lien vers un magasin de fringues de Palm Spring. Il m'arrive d'avoir acheté des fringues sur des sites marchands y compris US. Passons.
Un lien pour aller profiter d'une remise de 70% dans un fast food. Je crois que je peux compter sur les doigts de ma main le nombre de fois où j'ai fréquenté ces temples de la mal bouffe ces derniers 10 ans.
Quant au 3eme lien, je peux dire que la photo de ce site de rencontres ne m'a absolument pas donné envie d'aller y faire un tour même si je m'entends bien avec la gente féminine.
Ils ont encore du boulot les statisticiens et les informaticiens de Facebook.

Blogosphere

Comme son blog m'est interdit par le logiciel de flicage de ma boîte, je vais voir Fred depuis chez moi.
En tout cas je trouve qu'il y a des publicités bizarres sur son blog:


Je ne sais pas ce qu'il en pense.

22 févr. 2011

Commentaires

J'espère ne pas être méchant. Je ne crois pas avoir eu d'ennemis, même si j'ai mes têtes préférées aussi bien dans la vie, au travail ou sur Internet. Je ne suis pas fin et j'ai parfois des "sautes" d'humeur et il m'est parfois difficile de lire certains commentaires car je ne sais absolument pas les interpétrer dans un sens ou dans l'autre. En tout cas j'ai via les blogs, rencontrés des gens que j'ai largement envie de voir en réel.

21 févr. 2011

AMIS BLOGUEURS, MOBILISONS-NOUS POUR LES RESTOS DU COEUR

Je me fais le relais de Fred pour diffuser cette info. Je contribue modestement tous les ans à cette association créée par le regretté Coluche. 

Après 25 ans d’engagement, les Restos du Cœur organisent leur collecte annuelle pour offrir des repas aux plus démunis. Les 4 et 5 Mars, dans les tous les hypermarchés et supermarchés et partout en France, les clients seront sollicités pour acheter et donner aux Restos du Cœur les produits dont ils ont besoin.

A cette occasion, plus de 41 000 bénévoles seront sur place pour collecter les produits, aux côtés desquels se mobiliseront également 3 000 salariés de Carrefour et Danone.
En effet, pour la troisième année consécutive, Carrefour et Danone s’associent aux Restos dans le cadre d’un partenariat à plusieurs niveaux : mobilisation les jours de collecte, mécénat de compétence tout au long de l’année et opération promotionnelle du 16 au 22 Mars durant laquelle 1 repas est offert aux Restos pour l’achat de 4 produits.

Pourquoi participer à l’opération ?


Collecte 2011 les Restos du Coeur : Mobilisez-vous
envoyé par lespiedssurterre. - L'actualité du moment en vidéo.

Nous comptons également sur votre mobilisation à vous, blogueurs, pour soutenir les Restos du Cœur. Ainsi, pour chaque billet publié sur les Restos du Cœur, Danone et Carrefour s’engagent à offrir 10 Repas aux Restos du Cœur. L’an dernier, cette mobilisation des blogueurs avait permis d’offrir 16 675 repas.

Cliquez sur le logo suivant pour avoir les infos nécessaire:


Et puis, si vous n’avez pas de blogs, il est évidemment possible de donner aux Restos lors de la collecte des 4 et 5 mars prochain !

Rosiers

La semaine dernière, j'ai reçu les rosiers que m'avait conseillé notre jardinier en chef sur son blog, il y a quelques mois. Je les ai commandé sur un des sites indiqués sur son post. J'ai pris un "Félicia", 2 "Burgundy Ice" et un "Frédéric Chopin". Il m'a donné quelques conseils par courriel pour les planter en pot. Pour le moment ils ont cette tête:

Il faudra que je nettoie et que je réorganise ma terrase pour ne pas les laisser en rang d'oignons.
Je ne sais pas si je serai digne du maître, ni si Virginie a suivi ses conseils (je crois qu'elle avait de gros problèmes avec son site ce weekend). Comme il neige en ce moment. Il faudra que j'attende quelques mois avant de voir le résultats.

20 févr. 2011

Mes films cultes #1

Je ne suis pas un grand cinéphile. Je vais au cinéma comme tout le monde. Je crois que je suis assez romantique dans mes choix, aussi le premier de la série sera "Out of Africa" de Sydney Pollack. Merryl Streep et Robert Redford y jouent merveilleusement bien. Les paysages, la musique, Mozart sur un grammophone au milieu de la savane, John Barry pour la bande son, tout y est. Allez, un peu de rêve.




17 févr. 2011

Photographie



Comme je sais que certaines personnes qui lisent ce blog sont de vrais amateurs de photographie et que je dois acheter un nouvel appareil, mon vieux Sony de 3,2 MPixels de plus de 10 ans ayant rendu l'âme, j'aimerais qu'ils m'apportent quelques conseils: Marque, modèle, optique, Reflex / Pas reflex. A première vue, je pencherais plutôt pour la gamme supérieure des appareils compacts à un prix aux alentours de 500€. Vous pouvez commenter ou m'envoyer un courriel à l'adresse en haut à droite. Merci par avance.

16 févr. 2011

L'enquête du Loup


Très curieux avec ses yeux perçants, le loup regarde (de loin), s'interroge,  et enquête. Et comme c'est un Loup gentil, je me fais le relais de sa curiosité:


Glimpse faisait le difficile quant au résultat de mon dernier sondage. J’ai pris sa remarque comme un défi à relever. J’ai donc rassemblé l’ensemble des derniers sondages passés et quelques questions pas encore posées pour lancer… La Grande Enquête !

Vous pouvez évidemment diffuser le lien si vous voulez augmenter le nombre de répondants…

15 févr. 2011

La photo du mois

Chaque mois, les blogueurs qui participent à La Photo du Mois publient une photo en fonction d'un thème. Toutes les photos sont publiées sur les blogues respectifs des participants, le 15 de chaque mois, à midi, heure de Paris.
Ce mois-ci, le thème retenu est : Mon trésor

C'est le gentil nom dont m'affublait ma maman quand j'étais petit. Ma grand mère m'appelait "kleine pupele", petit poussin en alsacien, alors comme je n'ai plus d'appareil photo pour le moment, j'ai du fouiller dans mes archives et comme je suis parfois un peu narcissique j'ai trouvé celle là:




Pour aller voir ce que le thème a inspiré chez les autres, c’est par là :
100driiine, 4 petits suisses dans un bol de riz, Alice, Anne, Anne fra Sveits, blogoth67, Caro, Caro[line], Caroline, Célia, Céliano, Céline, Céline in Paris, Chouchou, Clara, Claude, Cynthia, Damien, DelphineEtJulie, Doremi, Doréus, Dorydee, Ennairam, Fabienne, François, Frankonorsk, Genki, Godnat, Gouli, Guillaume, Jo Ann, L'azimutée, Mandy, Marie, Marion, Mélanie, Nathalie, Nolwenn, Olivier, Pépinette, Sandrine, Sébastien, Shandara, Sophie, Stéphane, Tambour Major, Tania, Titem, Véronique, Virginie et Viviane.




13 févr. 2011

Dans la cuisine

Pour me faire l'écho de Fred, je vais moi aussi vous donner une recette de soupe. Je ne l'ai pas inventé, je l'ai trouvé sur le site de Marmiton. Jusqu'ici quand je cuisinais du velouté de champignons, je partais d'un sachet déshydraté. Depuis que j'ai découvert cette recette j'ai laissé tomber le lyophilisé car c'est incomparablement meilleur et facile à faire.

Pour 3 personnes
  • 3 cuillères à soupe de beurre
  • 1 oignon
  • 250 g de champignons de Paris
  • 2 cuillères à soupe de farine
  • 1/4 de litre de bouillon (J'aie bien le Kubor)
  • 1/2 litre de lait
  • 1 citron
  • 2 cuillères à soupe de crème fraiche
  • 1 cuillère à soupe de persil haché
  • sel
  • poivre
Faire fondre dans une casserole 3 cuillères à soupe de beurre.
Ajouter un petit oignon haché et 1/2 livre de champignons de Paris coupés en tout petits morceaux
Saler, poivrer, saupoudrer d'une cuillère à soupe de persil haché.
Remuer bien les champignons dans le beurre chaud. Couvrir et laisser cuire à feu doux 1/4 heure

Ajouter alors 2 cuillères à soupe de farine en remuant sans cesse. Ajouter 1/4 de litre de bouillon et 1/2 litre de lait.
Faire cuire à feu doux en remuant de temps en temps.

Lorsque le potage commence à bouillir, baisser le feu et laisser cuire à découvert encore 1/4 d'heure.

Quelques minutes avant de servir, ajouter le jus d'un citron puis 2 cuillères à soupe de crème fraiche.

J'imagine qu'avec des cèpes de Bordeaux pendant la saison, elle doit être bien aussi.

10 févr. 2011

Politique

Je suis de ceux qui ne regarderont pas le président de la République ce soir, car depuis bien longtemps aucun de ses propos n’est encore crédible. La façon dont est organisée l’émission ne me plait également pas. Le panel des français choisi a dû être trié sur le volet et les renseignements généraux ont certainement vérifiés que ces 9 personnes étaient présentables et bien pensantes. Même si cela a toujours existé sous la cinquième république et la gauche en a aussi profité, je trouve que ces invitations de ministres par des gouvernements étrangers détestables.

MAM qui se fourvoie en Tunisie avec un homme d’affaires qui a fricoté avec le clan Ben Ali, qui se contredit dans ses propos quant à la révolte déjà bien entamée dans le pays. En tant que ministre des affaires étrangères, si nos services de renseignements avaient été efficaces, elle aurait déjà dû être au courant de ce commencement de soulèvement dans les villes du Sud de la Tunisie. Dans tous les autres pays démocratiques un ministre à ce poste aurait déjà démissionné depuis bien longtemps. Mais comme Francois Fillion le premier ministre pantin de Sarkozy s’est encore plus fourvoyé dans ses complaisances entre états, si madame avait démissionné, celui-ci aurait dû faire de même. Et notre président ne veut surtout pas se défaire d’un premier ministre qui le sert docilement. Qui pourrait-il mettre à sa place ?

Pour profiter du système, notre président sait aussi y faire. Fouquet’s, Yacht de Bolloré, Air Sarko One, Air Carla One (nom donné au Falcon 7X par les aviateurs de l’armée de l’air qu’utilise madame pour ses déplacements), et encore on ne sait pas tout. Il aurait déclaré payer ses déplacements le prix d’un billet normal, sauf qu’un jet privé coute évidemment beaucoup plus cher qu’une place dans un avion de lignes classique.

Je suis écœuré par tous ces passe-droits alors que nous avons 4 millions de chômeurs et plus de 7 millions de français qui vivent en dessous du seuil de pauvreté.
Pour ce qui est de la justice, je comprends les magistrats critiqués pour leurs manquements alors que le gouvernement diminue chaque année les budgets alloués, ferme des tribunaux et réduit le personnel.

Je n ‘ai jamais eu confiance dans le gouvernement actuel, j’ai toujours eu une sensibilité de gauche, mais la gauche actuelle me fait peur. Le comportement des dirigeants du parti socialiste est déplorable. Entre une Ségolène Royal pitoyable, un Emmanuel Valls qui veut supprimer les 35H, les jeunes loups candidats à la candidature, un DSK qui ne se décide pas, une Martine Aubry qui attend en embuscade que peut-il sortir de bon pour 2012 ?
En tout cas, il y a une fausse blonde qui rigole bien dans son coin car pour le moment c’est elle qui engrange de plus en plus de sympathisants et là est le danger.

9 févr. 2011

Internet

Même si je n'ai pas encore pu récupérer un Smartphone, j'ai réussi après de nombreuses tentatives et avec l'aide de l'opérateur historique (mon interlocuteur très compétent ne m'a pas pris cette fois pour un débile léger et était téléphoniquement parlant très sympathique) à récupérer ma connexion Internet. Comme le disait Glimpse dans son commentaire, ce qui n'existait pas ou peu il y a 10 ans est devenu indispensable. C'est vrai que depuis que j'ai commencé un blog, je suis devenu un peu accro et même si j'en lis de nombreux, il y en a "disons une dizaine" auquels je me suis attaché tellement je ressens à travers les textes qu'ils distillent toute la gentillesse, le questionnement, l'humour, l'envie de dialogue, la recherche de l'être cher, l'intelligence, la connaissance, le souhait de rencontres de leur propriétaire. Et comme aujourd'hui, un des dix (je dis "dix" mais il y en a peut être plus) fête la deuxième année de son deuxième blog, je ne peux que vous conseiller d'aller lire ses propos. Ils en valent la peine. Les dix précités doivent savoir de qui je parle, mais pour les autres, c'est par là. Bon anniversaire Tambour et continues à nous émerveiller. Et comme je sais qu'il aime les poils je lui dédie cette photo d'un petit mec que je trouve personnellement très sexy:

8 févr. 2011

Mois de merde

Encore heureux que le mois de février n’a que 28 jours car il a plutôt mal commencé pour moi.
Samedi matin comme je suis quelqu’un d’écolo, je suis allé porter mes bouteilles et mes vieux papiers à la déchetterie qui se trouve dans le village voisin. Je remplis le coffre de ma voiture, j’enfile un sweat-shirt à capuche et met mon Iphone dans la poche kangourou du devant et je pars vider mes déchets. Je vide mes différents sacs (merci Ikéa, leurs sacs bleus sont hyper costauds) dans les bennes prévues à cette effet et je reprends le chemin du retour. Après avoir parcouru quelques mètres, je mets machinalement la main dans la poche de mon sweat et MALHEUR, mon superbe téléphone ne s’y trouve plus. Je retourne sur mes pas pour essayer de le retrouver. Je parcours tous les endroits où je suis passé mais malheureusement je n’ai rien vu. J’ai dû le jeter dans une benne avec les vieux papiers. Dépité je rentre à la maison pour bloquer ma carte SIM via Internet. L’après-midi, je vais voir mon opérateur téléphonique pour racheter un portable du même type (quand on y a gouté, on n’a plus envie de changer de modèle). Malheureusement, ils sont en rupture de stock et il faudra attendre au moins huit jours pour en avoir un et comme je n'ai pas beaucoup de points, il va me coûter assez cher. Je repars donc avec un engin qui m’a rappelé mon premier téléphone portable, mais qui ne m’a coûté vraiment pas cher du tout.
Dimanche, resto avec mon copain. Plats bons mais juste tièdes, salle froide, j’étais frigorifié. Encore heureux que le serveur était mignon et très sympathique. Après cela nous décidons d’aller au cinéma voir le film du moment : « Rien à déclarer ». Franchement ça ne casse pas 4 pattes à un canard. C’est exagéré en tout et ce n’est pas du tout crédible. Je déconseille. J’aurais mieux fait d’aller voir « Le discours du roi » dont on dit le plus grand bien. Tartes flambées le soir et petite coupe de champagne devant la télé.


Depuis quelques jours la connexion Internet Wifi de mon petit portable ne fonctionne plus sans raison car je ne rien modifié dessus. Hier soir, je me connecte sur ma box en Wifi à partir de mon PC fixe. Je vérifie quelques trucs et pensant bien faire je coche une case qui, me semblait-il, allait résoudre mon problème. Mal m’en a pris car j’ai perdu ma connexion Wifi. Du coup, il m’est impossible de me connecter à Internet. J’ai essayé de rétablir la situation mais je n’y suis pas encore parvenu. Je vais certainement appeler le fournisseur d’accès pour voir si il peut faire quelque chose pour moi.


Impossible de lire mes mails, impossible d’aller voir ce qui se passe sur mes blogs préférés, impossible d’aller sur Facebook pour jouer à Cityville et offrir des cadeaux à Christophe et Waquete, impossible d’écrire mon petit speech minable sur « Une fois par moi ».


Je suis malheureux. C’est fou comme on s’attache à toutes ces choses-là. Du coup malgré leur fameux logiciel de flicage, je me suis permis d’écrire ce billet depuis le boulot car si Wordpress m’est interdit, Blogger marche à merveille. Je soupçonne d’ailleurs Google de payer ces boites de logiciel de flicage car tout ce qui est « Google » passe bien les différents filtres et cela m’a permis de me défouler.

6 févr. 2011

Bonjour

Avec les fautes d'orthographe que soulignait Olivier , j'ai recu ce message:

Bonjour ,
je suis le webmaster du site www.dailygay.fr, c'est un blog qui relate l'actualité gay et homosexuelle , le blog traite l'actu musicale, du cinéma, de la photo et des icônes gay et homosexuelle, avec toujours une petite pointe d'hummour .
j'aimerai vous proposez un partenariat entre nos 2 sites internet en mettant chacun un lien sur son blog pour s'entraider et avoir plus de visibilité sur le net .cordialement.--
http://www.dailygay.fr/

Comme je suis fainéant la réponse est par

4 févr. 2011

Test # 1 La lessive pour homme

Ce soir,je me la joue Fabisounours même si je n'en ai pas les talents. Quand nous sommes allé à Paris au mois de janvier avec mon copain, en bons vieux PD que nous sommes, nous avons trainé dans le Marais et depuis que le précité avait acheté un sarrouel en jean's chez Dom et que je l'ai suivi (j'ai acheté le même (pas la même taille, il est plus fin que moi)), nous retournons dans ce magasin et en flanant nous avons découvert un concept jusqu'alors inconnu:"La lessive pour homme". Etant curieux de nature et "geek" à mes heures malgré mon age nous avons acheté chacun une bouteille, je dis bien "une bouteille". A l'utilisation, l'odeur est agréable , le design est très original. Comme globalement tout gay qui se respecte se change régulièrement, la saleté des fringues qu'il met dans sa machine à laver est minime, je ne sais pas si cette lessive lave mieux que d'autres en tout cas elle sent bon et je l'utilise. Si vous voulez plus d'informations, c'est par là: Antoine

2 févr. 2011

"O"

Je ne vais pas vous parler d'un film du siècle dernier qui avait fait scandale à son époque mais plutôt du message que nous a posté Tambour Major aujourd’hui. Je me suis reconnu dans beaucoup de lettres de son abécédaire mais il y a une lettre pour qui j’ai été interpellé : la lettre « O »


« O » comme Orgue. J’ai toujours été fasciné par cet instrument imposant qui va du plus grave au plus aigu dans tous les registres. Je ne suis pas musicien même si j’ai chanté plus de 20 ans dans la chorale paroissiale du village ou habitait mes parents et où je rejoignais les répétitions lorsque je leur rendais visite. Mes deux sœurs aînées ont eu droit à des cours de piano car ma mère en jouait. Au vu de leur motivation, elle a décidé que pour moi le troisième ce n’était pas nécessaire de poursuivre l’aventure. Je suis donc nul en musique et ne sait jouer d’aucun instrument. Mais j’ai une fascination pour cet instrument. L’Abbatiale très ancienne de mon village ayant été dynamitée par les allemands lors de la dernière guerre mondiale la reconstruction a pris des années au gré des budgets des monuments historiques. Et lorsque j’étais gamin après de nombreuses années de reconstruction un nouvel orgue a été installé dans celle-ci. J’ai encore le souvenir des facteurs de l’entreprise HAERPFER & ERMAN qui alignaient les jeux dans la nef avant de les monter sur l’instrument. J’ai appris qu’il y avait des tubes en bois ce dont je n’avais aucune idée. L’orgue après son inauguration par Gaston Litaize a été tenu par une famille d’organistes renommé de la région amis de celui-ci. (Un des frères organistes était le professeur de piano de mes sœurs). Jean était le plus doué et nous émerveillait par son jeu et ses improvisations lors des messes dominicales. C’était son orgue et il râlait quand l’école de musique de l’arrondissement amenait ses élèves pour jouer sur l’instrument qui avait acquis une petite réputation dans la région. Les frères originaux sont décédés et c’est un des neveux de la famille qui a repris l’instrument. Aussi doué que son oncle, il continuait à nous enchanter. Lors des fêtes importantes de la religion catholique, il prenait plaisir à nous offrir une sortie d’office dont je me souviens encore. Ayant des problèmes de diabète, suite à un accident il a du être amputé d’un pied. Malgré son handicap il continuait à monter à la tribune pour jouer de son instrument adoré. Les variations de température de l’édifice et le manque de moyens pour accorder de tels instruments ont fait qu’il a fait appel à mon agilité ( ?) et à mon goût pour le bricolage pour l’aider à régler les notes qui coinçaient sur l’instrument. J’ai eu donc l’occasion d’aller tourner de petits écrous pour corriger un tuyau qui continuait à jouer sa note alors que la touche du clavier en avait décidé autrement. Il m’en était très reconnaissant et j’ai adoré rentrer dans les entrailles de l’instrument monstre de mécanique, de ressorts, de tiges et de renvois d’angle. Il est décédé suite à ses problèmes de diabète et je n’ai plus rien fait dans l’instrument, mais ma fascination est restée. Et habitant en Alsace j’ai une fascination pour l’orgue Silbermann de l’abbaye d’Ebersmunster. J’ai eu l’occasion de l’entendre lors de dimanches organisés par les Amis de l’Abbatiale les week-end d’été et sa sonorité est à pleurer. Je vais voir cette année ce que nous proposent les « Amis », mais il est sûr que je vais y retourner (et le TM et d’autres si ils veulent sont les bienvenus pour écouter cet instrument sublime.

1 févr. 2011

Lumiere

J'ai l'habitude d'aller (pratiquement) tous les dimanches prier à la messe qu'un vieux prêtre (qui n'est plus officiellement curé) dans un village à côté de chez moi. Il distille sa foi et son humour à tous les gens présents et c'est pour celà que je l'apprécie. Je comprends Pascal qui veut apostasier, c'est son choix et je l'accepte au vu de ce que nous montre l'église catholique avec son côté rétrograde. A la sortie de l'église ce dimanche et pendant la cérémonie on nous a donné une bougie et un petit texte pour nous expliquer que cette semaine serait la semaine de la lumière et qu'il faudrait allumer tous les soirs à 19H une bougie sur sa fenêtre. Ils se basaient sur l'évangile de Matthieu qui dit: "C'est vous qui êtes la lumière du monde". PD, cathos, hétéros, bi, trans, musulmans, bouddhistes, shintoïstes, animistes, vaudous...si chacun apportait un peu de sa lumière à son prochain, le monde ne tournerait-il pas un peu plus rond. Ce soir, je pense aux Egyptiens. J'espère qu'ils pourront se libérer sans tomber dans le fanatisme religieux.

28 janv. 2011

Informatique

Etant toute la journée devant un PC pour une formation sur les serveurs Windows que j'utilise au boulot, j'ai déserté un peu mon blog et la lecture de tous ceux que j'apprécie particulièrement. Globalement, il y en a beaucoup finalement et j'ai pris beaucoup de retard. Cette formation consistait à la maintenance et à l'administration de serveurs. Pour le commun des mortels, le "serveur" c'est le maire qui administre ses concitoyens que sont, "disons" les habitants de la commune. Et au cours de cette formation, mon formateur (j'étais le seul formé) très compétent m'a confirmé ce que j'imaginais: Nous sommes TOUS fliqués sur tout ce que nous faisons sur notre pauvre PC connecté à notre organisation. Tout ce que nous faisons est enregistré et disponible à l'"Administrateur". Il m'a donné comme exemple une personne de son entreprise qui imprimait des photos perso depuis son poste au boulôt. Nos opérateurs Internet gardent pendant 2 ans tous les sites vers lesquels nous nous sommes connecté. Google "entreprise privée" garde toutes les recherches que nous faisons depuis notre poste.Je comprend que lorsqu'on bosse, il ne faut pas abuser des droits que notre entreprise nous donne, mais ce flicage me gène. Le formateur parlait de son père qui trouvait qu'on voyait beaucoup moins de policiers que dans les années "1960", mais je suis convaincu que nous avons perdu un peu de liberté. J'admet qu'on surveille les pédophiles, mais en tant que gay, est ce que je ne vais pas être mis dans le même sac par quelque employé d'un fournisseur d'accès. Je parlais de Fred, dans mon dernier message. Son blog n'a absolument rien de pornographique. Je veux bien que je n'ai rien à y faire pendant mon boulot, mais à force de tout interdire et c'est ce que je ressens à tous les niveaux dans notre société, n'allons nous pas vers une société totalitaire. Le capital ne s'interesse au "travail" que lorsque qu'il rapporte des résultats à ses actionnaires. Les Tunisiens se sont révoltés, je souhaite le meilleur pour leur pays, les Egyptiens suivent. Même en occident nos libertés ont été (un peu) restreintes. Que dire de ces pays tenu par des dictateurs depuis plus de 25 ans.

22 janv. 2011

Poils

Depuis quelques jours ma société a décidé que les poils étaient interdits dans l'entreprise. Comme il m'arrive d'aller voir ce qu'il se passe chez mes blogueurs préférés quand j'ai voulu aller chez Fred, je suis tombé sur ce message:


Du coup je ne peux lire son blog que chez moi et comme je sais qu'il aime je lui offre cette photo:




Bon weekend à tous.

17 janv. 2011

Mes cantines parisiennes

Mon copain Jean et moi aimons bien manger, aussi depuis que nous faisons des virées parisiennes, nous avons repéré quelques adresses où nous revenons chaque fois que nous sommes dans la capitale.

L'Ecluse au Marché Saint Honoré. C'est un bar à vins de Bordeaux et on y mange très bien. Ils proposent un vin au verre avec chaque plat et le mariage est souvent réussi. Et le quartier est vraiment très tranquille.
Aux trois petits cochons Restaurant "estampillé" gay mais dont la petite carte propose toujours des plats très frais et très originaux et où les serveurs toujours mignons sont d'une très grande gentillesse.
Au pied de cochon Une brasserie "Vieille école" où on trouve tous les plats qui gravitent autour du cochon mais avec tout plein d'autres choses dont des poissons délicieux.
Le chant des voyelles D'un niveau un peu plus bas que les 3 autres mais qui permet de s'attabler à 23 heures après un spectacle, où le Staff est très sympathique et les serveurs souvent mignons.
Et comme nous avions envie d'un plateau de fruits de mer, nous avons testé La criée . Un samedi soir à 19H30 la salle était complète et nous n'avons pas été déçu. Un vieil éclésiastique en col romain s'en donnait à coeur joie à côté de nous.

15 janv. 2011

La photo du mois

Chaque mois, les blogueurs qui participent à La Photo du Mois publient une photo en fonction d'un thème. Toutes les photos sont publiées sur les blogues respectifs des participants, le 15 de chaque mois, à midi, heure de Paris.
Ce mois-ci, le thème retenu est : Dans le ciel.
Ce thème ne m'a pas du tout inspiré. Aussi je me suis demandé pourquoi dans toutes les religions monothéistes on se retrouve dans le ciel une fois mort. Le paradis se trouve toujours quelquepart là haut. Et comme tout le monde aspire à y aller on élance ses tours ou ses minarets vers ce lieu. Alors pour la photo de ce mois ci, j'ai encore fait appel à ma vieille dame préférée qui élance sa tour dans le ciel à la quète du paradis.


Allez voir ce que ce thème a inspiré chez les autres:
Olivier, Anne, Véronique, Virginie, Shandara, Jo Ann, Sandrine, Fabienne, Damien, Marie, Nolwenn, Céline in Paris, Anne fra Sveits, Céliano, Caro, Guillaume, Mandy, Titem, Caroline, Doremi, Sophie, Tambour Major, Nathalie, François, Mélanie, Chris, Godnat, Clara, Viviane, Tania, , Thib, Genki, 100driiine, Gouli, Danièle, Ludo,, Alice, Céline, Carolette, Claude, Pépinette, Sébastien, Yadie, Dorydee, L'azimutée, Marion, blogoth67, DelphineEtJulie, Cynthia, Ennairam, Caro[line] Doréus. Et bienvenue à 4 petits suisses dans un bol de riz

13 janv. 2011

Week end (2)

Ayant eu quelques ennuis intestinaux lors de mon séjour parisien, j’ai eu à fréquenter certains lieux plus que d’habitude dans les grands magasins et dans certains bars. Et bien je peux dire que la situation n’est pas belle.
Galeries Lafayette, toilettes refaites à neuf, propres avec lavabo collectif avec 5 robinets. Sur les cinq robinets, 4 étaient condamnés par un sac plastique. Je me suis donc rendu vers le cinquième et ai appuyé sur le bidule qui m’a craché un peu d’eau ce qui m’a permis de me savonner les mains. Il s’est ensuite arrêté. Je veux bien cela fait faire des économies d’eau. Malheureusement lorsque j’ai voulu appuyer de nouveau sur le bidule pour me rincer. Avac, queue de chique, rien, pas une goutte d’eau n’est sortie.J’ai dû m’essuyer les mains sans les rincer et j’ai heureusement trouvé d’autres toilettes (qui devaient être celle du personnel) bien plus anciennes mais fonctionnelles.
Avenue des Champs Elysées , la plus belle avenue du monde. Un bar/restauration rapide dont je tairai le nom. Affluence record. Au moins une cinquantaine de personnes attablées devant des boissons ou des glaces. Nous décidons de nous y arrêter pour boire un coup. Visite des lieux d’aisance : Un seul WC « bouché », un lavabo « bouché », 2 urinoirs dont un condamné.
On dit que pour vérifier la propreté d’un restaurant, le mieux est de visiter ses toilettes et bien je peux dire que je ne suis pas prêt d’aller manger dans ce restaurant.
Dans l’usine où je travaille lorsque nous avons construit un nouveau bâtiment avec des vestiaires la loi nous a imposé de construire des toilettes pour homme, pour femme et pour handicapé, alors qu’il n’y a ni handicapé, ni femme qui travaillent dans ce service. Il y a maintenant presque plus de toilettes que d’employés. Il semblerait que la loi ne soit pas la même pour la restauration et pour l’industrie.
Ce restaurant des Champs Elysées est un scandale et je ne comprends pas ce que fait la répression des fraudes. Où est-elle l’image de la France. Les français passent pour sales aux yeux des autres peuples, mais si les étrangers voient un tel manque d’hygiène, je veux bien le comprendre.

Week end

Profitant de mon weekend parisien, nous sommes  allés rendre visite à Coupine qui habite . Si vous avez lu le message de Tambour Major vous devez savoir qui est Coupine et qui sont ses maîtres. Il s’agit des fameux Fabisounours et du non moins célèbre cuisinier Will.
Accueil très sympathique des maîtres de maison. Petite cour où ils se font des barbecues en été entre voisins. Petit appartement très cosy, café et muffins à la fraise Tagada concoctés par Fabisounours.  Coupine est venue sur mes genoux tout de suite et elle a eu droit après approbation des maîtres à un morceau de muffins. Les sujets de conversation ont porté sur la blogosphère, sur les fautes de grammaire et d’orthographe, sur nos boulots respectifs, sur celui-ci ou celui-là qui avaient l’air sympa et bien sûr de cuisine avec Will. Il mène bien sa micro entreprise et je lui prédis un grand avenir. Malgré la différence d’âge j’ai bien accroché avec ces deux-là et j’espère qu’ils viendront prochainement  passer un weekend en Alsace. C’était la première fois que je rencontrais un blogueur en chair et en os et il faut dire que Fabisounours est tel que son blog, mignon, dynamique, gentil et très accueillant. Quant à Will c’est son alter ego. Ils vont bien ensemble ces deux là.

10 janv. 2011

Education Nationale

J'aime beaucoup lire le blog de Educator. Je comprends toute la difficulté du métier en ayant fait moi même des remplacements comme prof de maths il y a déjà bien longtemps. Vous n'êtes pas sans savoir si vous me lisez que ce dernier week-end, j'étais à Paris pour aller visiter l'exposition Monet au Grand Palais qui se termine le 24 janvier. J'avais acheté mes billets sur Internet depuis 3 mois. Mon copain Jean ayant eu le nez creux sur ce coup là, nous nous sommes donc rendus vendredi après-midi au Grand Palais 3/4 d'heure avant l'heure de notre passage. Déjà possesseurs de billets nous avons attendu devant l'entrée "coupe file" pendant plus d'une demi heure. Arrivé à l'intérieur même si les entrées étaient comptées il y avait un monde fou. Dans ce cas là (et je fais certainement partie du lot), la politesse n'est plus de mise et chacun y va de sa petite bousculade pour admirer des œuvres magnifiques venues des quatre coins du monde. Pendant que nous visitions, il y avait une ribambelle de gamins âgés de 12 à 14 ans qui se pressaient devant chaque tableau en courant entre les jambes des visiteurs. Ils avaient tous un cahier d'écolier avec une multitude de questions et une place blanche derrière pour y écrire la réponse. Les tableaux ne les intéressaient pas, seuls les commentaires sur l'œuvre qui devaient leur apporter des réponses avaient intérêt à leurs yeux. Et comme la solidarité entre ados existe aussi, dès qu'un des gamins avait une réponse, tous ses potes l'avaient aussi. Je ne sais quel(le) prof avait organisé cette visite, mais je la trouve totalement imbécile. Ce n'est pas en infligeant un exercice de la sorte qu'on va faire découvrir et aimer à des enfants un artiste comme Monet. Je pense qu'il aurait été plus judicieux de leur faire visiter tranquillement l'exposition avec un guide quitte à leur poser quelques questions une fois rentrés en classe. Et dans la quête de leurs réponses, ils ont (pas du tout méchamment) "emmerdés" tous les autres visiteurs. 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...